Mon corps, ce traitre

Mon corps et moi on vit en colocation depuis toujours. Parfois on se tolère, parfois on a envie de foutre l’autre dehors tellement on ne se supporte pas. Il n’a jamais été celui que je rêvais qu’il soit. Je n’ai jamais eu la volonté qu’il espérait.

Il y a 7 ans, j’ai trouvé une aide à notre petit problème d’obésité morbide : la pose d’un anneau gastrique. Pour moi il s’agissait du précieux graal me donnant accès à une vie sans avoir peur de développer les effets secondaires de cette fameuse obésité. Laissez moi énumérer : diabète, hypertension, problèmes cardio-vasculaires, cholestérol, je dois en oublier.

L’arrivée de ce 3ème colocataire s’est plutôt bien passé… Les deux premiers mois… Puis il y a eu quelques conflits entre mon corps et lui. Finalement, on a réussi à partager quelques années. 60 kgs de perdus ce n’est pas rien. Et mon corps et moi on s’appréciait beaucoup plus.

Et puis il y a eu ce miracle, je suis tombée enceinte. Mon corps n’a pas trop apprécié. L’hypertension, ce contre quoi j’avais décidé de lutter, m’avait rattrapé. Mon corps n’a pas beaucoup aidé Little Prince. Mais Little Prince est un warrior, il est là et en plus que bonne santé aujourd’hui.

Alors mon corps a décidé de s’en prendre à mon anneau. A la fin de la grossesse ou juste après l’accouchement, il y a eu ce qu’on appelle une « migration de l’anneau dans l’estomac ». En gros suite à une infection l’anneau a été absorbé par l’estomac. Au lieu d’être autour, il est à l’intérieur de celui-ci aujourd’hui. Peut être est ce que j’avais compris qu’il y avait un problème, ou bien le fait que je ne perde aucun kg m’avait mis la puce à l’oreille.

Et bien le 24/06, notre 3ème locataire déménage. Cet anneau qui a fait partie de moi 7 ans va m’être ôté. Je le vis assez mal pour plusieurs raisons. Une opération ce n’est pas rien, j’ai été loin de paniquer pour ma césarienne, à la clé il y avait Little Prince. Mais là, il n’y aura rien. Je serai endormie, on va m’inciser l’estomac. Je serai hospitalisée pour une durée dépendant de la capacité à cicatriser de mon estomac. Et tout ça loin de mon Baby Boy. Ok je le verrai surement tous les jours, mais ça ne sera pas pareil. Toutes les peurs liées au fait de ne pas se réveiller ou d’avoir des complications me tenaillent. Ce n’était pas comme cela avant, peut être est ce que c’est aussi cela être maman.

Cette crainte aussi de reprendre tous les kg perdus, le principe de l’anneau c’est quand même de réduire le bol alimentaire. J’ai beau avoir pris de bonnes habitudes, il n’y aura plus ce garde fou.

Mon corps et moi on est donc en plein clash. Je ne le supporte plus vraiment et j’ai parfois peur que cela empire d’ici quelques semaines. Je vis cela comme un échec sur moi même. Cet échec qui influence mon humeur, ma vision de moi même et mes peurs.

 

Publicités

6 commentaires

  1. moh 😦
    ça va bien se passer t’inquiètes pas,
    et pour Little Prince, il y a Damned Dad pour s’en occuper, il n’est pas abandonné ! Tu restes combien de temps à l’hôpital ?
    je comprends tes craintes, ça ne doit pas être évident (entre l’opération, la peur de regrossir etc….) pas facile…

    Tout plein de courage je pense fort à toi ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s